Ligne de réservation 0848 300 402 Lun – Dim, 08h00 – 20h00

Lun – Dim, de 08h00 à 20h00 heures 0848 300 402 CHF 0,08/min. depuis le réseau fixe de Swisscom. Les tarifs depuis le réseau mobile peuvent varier selon l'opérateur.
  • Testeurs de voyage octobre 2018

Testeurs de voyage octobre 2018


  • Famille Schürmann
  • 11 – 14 octobre 2018
  • Hotel Maximilian**** à Serfaus

Jour 1

Arrivée

Au cours de notre agréable voyage d’aller, nous avons fait étape chez Läderach à Bilten. Lors d’une halte sur une aire d'autoroute, nous avons acheté la vignette pour l’Autriche obligatoire pour EUR 10.- puis avons à nouveau dépensé EUR 10.- après un tunnel sur le trajet jusqu’à Serfaus. La dernière partie comportait de nombreux virages qui nous ont menés à Serfaus, où nous nous sommes tout d'abord rendus auprès du policier du village. Étant donné que le centre du village est une zone interdite aux voitures, nous avons dû indiquer le nom de l’hôtel; il nous a ensuite laissés passer.


Première impression de l’hôtel

L’hôtel était facile à trouver et son emplacement était proche de plusieurs hôtels 5 étoiles. Nous nous sommes garés devant l’hôtel où il y avait suffisamment de places de parc pour les clients. Nous nous sommes ensuite présentés à la réception auprès d’un employé bien aimable et avons reçu la carte d’hôte Sommercard. Nous avons pu nous en servir pour différentes activités au cours de notre séjour. Il ne restait plus qu’à signer les documents habituels. Malheureusement, les noms de nos garçons n’étaient pas correctement orthographiés. Après les premiers échanges d’informations, nous avons reçu le code d’accès pour le Wifi et avons pu faire notre choix pour le repas du soir. Il y avait un menu fixe pour les garçons. Ensuite, il nous a remis la clef de la chambre. Nous avons remis nos clefs de voiture étant donné que les véhicules sont déplacés et ne sont ensuite plus accessibles. Il faut donc impérativement emporter avec soi tout ce dont on a besoin. Nous avons pu emprunter un petit chariot pour le transport des bagages.
La chambre d’hôtel

Les chambres étaient très grandes et belles. Tous les lits étaient faits et le canapé pour les garçons était déjà prêt. Les peignoirs et pantoufles n’attendaient que nous. Mon peignoir était trop étroit et avait des manches trop courtes. Les pantoufles des garçons étaient de la même pointure que les nôtres. Étant donné que les années de naissance respectives des enfants sont indiquées lors de la réservation, de plus petites pointures auraient été optimales. La chambre était parfaitement propre. Une bouteille d’eau à l’arrivée aurait été un plus, mais l’eau du robinet est tout à fait potable.


Renseignements à l’office du tourisme

En fin d’après-midi, nous avons quitté la chambre pour découvrir le village. Nous nous sommes tout d’abord rendus à l’office de tourisme tout proche, à env. 150 mètres, où un jeune homme plein d'entrain nous a renseignés. Il nous a donné 2 blocs à énigmes pour les garçons. De plus, il nous a fourni des informations sur les trois circuits pour enfants, que nous avons décidé de faire au cours des prochains jours. Le petit village nous attendait déjà à quelques centaines de mètres de là.

Après avoir fait de brèves courses, nous sommes rentrés à l’hôtel. Nous étions très satisfaits de l’emplacement, qui était à la fois calme et central (il serait intéressant de savoir s’il y a un bus vers les hauteurs en hiver, car se rendre à l’hôtel avec des enfants et du matériel de ski peut se révéler difficile).
La salle de jeux

Une fois rentrés à l’hôtel et après nous être rapidement changés et rafraîchis, nous avons cherché la salle de jeux, qui a enthousiasmé nos garçons. Il y avait de quoi faire pour petits et grands: Playstation avec jeu de football et courses de voitures, peinture numérique et jeu memory ainsi qu’une «cabane» avec des Lego gigantesques.


Le souper

Pour le souper, nous avons été menés à notre table dans la salle du restaurant où il faisait relativement chaud. Mon mari et moi-même avons mangé la salade du buffet, où il y avait amplement le choix (maïs, roquette, rampon, carottes, chou, concombres, pommes de terre et différentes sauces ainsi que des graines, des olives et du lard). Pendant ce temps-là, les garçons ont préféré rester dans la salle de jeux. La soupe qui a suivi était très bonne et nous avons pu commander une demi-portion seulement pour les enfants. Le plat principal (des röstis croustillants avec des épinards et du poisson) et le dessert étaient également délicieux. Sur le conseil de la serveuse, mon mari a commandé un verre d’un excellent vin pour accompagner le plat principal. Les portions ne sont pas énormes mais on quitte la table rassasié, sans avoir trop mangé pour autant. Mon mari s’est ensuite bien servi au buffet de fromages. Il est donc exclu que l’on doive rester sur sa faim. Les garçons n’étaient pas particulièrement ravis de la pizza (peut-être à cause de la salle de jeux?). Après le repas, nos garçons ont voulu retourner à la salle de jeux. Étant donné que de nombreux enfant se trouvaient déjà dans le restaurant, nous les avons laissés directement retourner jouer. Nous avons regretté l’absence de matériel de dessin, dorénavant, nous en emportons toujours avec nous.

Il était malheureusement trop tard pour se rendre à la piscine de l’hôtel après le souper, car celle-ci ferme déjà à 20h00. Dans la chambre, j’ai voulu rédiger le compte-rendu de notre première journée de vacances sur le bloc-notes mis à disposition par l’hôtel. La première feuille présentait l’empreinte de l’écriture du client précédent, la seconde feuille (du total de quatre feuilles) était malheureusement entièrement griffonnée. J’ai commencé mon compte-rendu sur la troisième feuille, mais après deux lignes, mon stylo-bille a cessé d’écrire.

La journée d’aujourd’hui en bref: un super hôtel! Il est très calme et on n’entend aucun bruit du voisinage.


Jour 2

Le petit-déjeuner

Après une très courte nuit (notre aîné a eu des maux de tête et de la fièvre), nous avons réussi à arriver à l’heure au petit-déjeuner grâce au réveil. Il y avait des œufs au plat frais, des saucisses, un peu de charcuterie et du fromage, des tomates et des concombres, du muesli et du thé tout juste préparé. Ce n’était pas un énorme buffet avec champagne et saumon, mais le choix était intéressant, chacun a pu trouver son bonheur.

Lorsque nous avons voulu nous brosser les dents, nous nous sommes rendus compte qu’on ne nous avait donné qu’un seul gant de toilette pour nous quatre. En plus de cela, la porte de la salle de bain se fermait toujours toute seule, dès que l’on sortait pour aller chercher quelque chose.
Direction la montagne

Nous avons pu mettre nos chaussures de randonnée dans le local à skis équipé d’un sèche-chaussures chauffant, nous sommes ensuite partis à la recherche de la station de métro. Après une courte distance à pied, nous avons pris le métro local jusqu’au terminus. Là-bas, nous avons pris le téléphérique argenté pour arriver sur la montagne. Une fois arrivés au somment, nous avons déballé nos blocs à énigmes et, par un magnifique temps automnal, nous avons arpenté le sentier des pirates (Piratenweg), qui convient également très bien si l’on a une poussette. Les enfants sautaient dans tous les sens et se sont vraiment bien amusés. Si nous n’avions pas poursuivi notre route, nos garçons y seraient probablement encore aujourd’hui. Nous sommes ensuite allés voir l’établissement Hög Alm, avons mangé sur le pouce à midi et avons profité du grand terrain de jeux (la prochaine fois, nous emporterons des vêtements de rechange, attention à l’eau!).
La piscine de l’hôtel

Puisque nos garçons voulaient absolument aller nager à l’hôtel ce jour-là, nous sommes redescendus dans la vallée en télécabines rouges puis revenus au village en métro. La piscine n’est pas immense et pas vraiment aménagée pour les enfants non plus. Elle est cependant tout à fait bien pour se baigner et patauger. L’eau était bonne et comme nous étions les seuls à la piscine à ce moment-là, les éclaboussures de nos garçons n’ont dérangé personne. Lorsque j’ai voulu m’appuyer à la rambarde du pont, j'ai eu peur car elle était cassée et a lâché.
Le souper

Le souper était à nouveau excellent et les portions suffisantes. Mes spätzli auraient pu être mieux assaisonnés et plus fermes, la quantité était importante. Pour les enfants, nous avions le choix entre de la purée ou des frites. Ce jour-là, nous n’avons malheureusement pas pu commander de demi-portion. C’est dommage car nous avons dû renvoyer plus de la moitié de la nourriture qui a dû être jetée. Ensuite, les garçons sont retournés jouer dans la salle de jeux et sont ensuite allés au lit.


Jour 3

Le matin

Nous avons de nouveau eu une nuit très agitée car cette fois, c’est notre fils cadet qui a eu de la fièvre. Heureusement, les lits sont très confortables mais il a fait très chaud dans la chambre. Ce n’était malheureusement pas possible d’aérer car les enfants dormaient près de la fenêtre.
Grâce au réveil, nous avons de nouveau pu arriver à l’heure au petit-déjeuner après une douche rafraîchissante. Notre aîné a pu manger une saucisse mais le plus jeune n’a rien mangé. Malheureusement, personne n’a réapprovisionné le buffet alors que celui-ci dure jusqu’à 10h30 (nous y étions déjà à 09h15).


Transfert aux télécabines

Bien que nous étions tous fatigués, nous sommes quand même tous allés en montagne par un temps magnifique. Nous avons fait quelques achats au supermarché local pour le repas de midi. Cette fois-ci, nous avons pris le métro vers l’autre terminus, direction Fiss. On nous avait dit qu’il y avait des correspondances de bus régulières qui partaient de là. En fin de saison estivale, aucun bus pour randonnée ne part cependant de là autour de midi. Le policier du village s’est tout-de-même montré très prévenant, a commencé par donner des bonbons à nos garçons et nous a renseignés sur les différentes possibilités. Nous pouvions attendre deux heures le bus gratuit ou presque une heure le bus payant. Finalement, nous avons décidé de prendre un taxi. Le taxi était équipé de sièges enfant appropriés et le trajet de 5 minutes a coûté env. EUR 15.–. Le chauffeur était très aimable.


Sur l’alpage Möseralm

Enfin arrivés, nous avons pris les télécabines en direction de l’alpage Möseralm. Un véritable paradis pour les enfants, avec trampoline, coussins d’air, un (super) terrain de jeux aquatiques, des tracteurs et bien plus encore (certaines activités sont payantes) nous attendait. Nous avons apprécié le temps magnifique. Après quelques heures, mon mari est parti faire de la luge d'été dans la vallée avec le grand et j’y suis allée en télécabine avec le petit. Les deux étaient conquis en arrivant. Après nous être autorisés une bonne glace, nous sommes rentrés à Serfaus en prenant le bus puis le métro. Là-bas, nous avons fait un petit tour dans le village, où nous avons acheté de la liqueur «Gletscherwasser» en souvenir. Nous sommes ensuite rentrés à l’hôtel.


Le souper

Au souper, il y avait un buffet d’antipasti avec du vitello tonnato, du saumon, des piments et des champignons farcis, du tomazzo et encore bien d’autres choses. La soupe qui a suivi était bonne et le plat principal était de nouveau excellent (saltimbocca de dinde). Nous avons pu commander une demi-portion de spaghetti pour les enfants. Notre fils a voulu de la glace en dessert. Bien qu’il était déjà 20h35 (officiellement, le souper est servi jusqu’à 20h30), le serveur a bien voulu préparer lui-même encore une boule de glace.

Nous avons profité des bons pour la boisson de bienvenue au bar. Comme je ne bois pas d’alcool, on m’a préparé une autre boisson.
Nous avons encore commandé deux autres boissons et les avons emportées dans notre chambre.


Jour 4

Petit-déjeuner et départ

Après le petit-déjeuner, nous avons directement rendu nos clefs. Notre voiture était déjà en place depuis la veille de telle sorte que nous aurions déjà pu la charger. Nous avons encore reçu un «arbre magique» pour la voiture et les enfants un tube à bulles de savon en cadeau de départ.


Serfaus, nous reviendrons!
Famille Schürmann, octobre 2018


Vous aussi, vous voulez devenir testeur de voyage?

Pour utiliser l’intégralité des fonctions de ce site Web, vous devez activer JavaScript.